ACTUALITÉS DE LA CAVE


itinéraire-gourmand-irouléguy

Pique-nique dans la vallée

13/05/2019

Je n’ai pas su choisir. 


Je sors de LA CAVE D’IROULEGUY à Saint-Etienne-de-Baïgorry où je viens d’acheter quelques bouteilles de vin rosé. Il faut dire que j'ai été bien conseillé. Martine, Eki et Peio se sont chargés de me présenter toutes les caractéristiques des vins, en rapport avec ce que je souhaitais déguster.


Me voilà donc munis de « Kattalingorri », la coccinelle rouge, un vin rosé biologique, à la jolie couleur rubis. Souple avec une vraie fraicheur aromatique, il possède du velouté avec juste une pointe d’acidité maitrisée. C’est un bel équilibre qui me rappelle les bonbons arlequins de mon enfance. 


Et quelques « Mignaberry » viennent compléter mon choix. C’est un rosé sec, à la couleur saumonée et brillante. Tendre et gourmand, le fruit y rejoint la fleur avec nuance. C’est un vin avec un beau relief.


Je m’en régale d’avance ! 


Mais le temps presse, ils doivent déjà commencer à m’attendre et j’ai encore quelques victuailles à me procurer pour que tout soit parfait. 


Pendant que je suis encore à Saint-Etienne-de-Baïgorry, j’en profite pour acheter quelques douceurs à la chocolaterie artisanale LAIA. Olivier Casenave travaille la fève de cacao de telle manière qu’elle soit magnifiée et gourmande. Je sais qu’il privilégie toujours la qualité à la quantité. Je ne suis jamais déçu et les becs sucrés seront heureux. Quoi de mieux que de terminer un bon repas par un ballotin de chocolats pralinés et ganaches. Mes préférés, je l’avoue. 


Ensuite, je prends la route. Je dois me rendre à Macaye plus au nord. Les routes sont magnifiques par ce temps. C’est un vrai plaisir de se rendre à la fromagerie ONETIK. Située au cœur de la zone de traite des brebis, vaches et chèvres, son savoir-faire traditionnel m’assure d’avoir des fromages gouteux, savoureux et affinés. Je jette donc mon dévolu sur une belle tomme entière de brebis après avoir longuement hésité... et dégusté.  


Sur le chemin du retour, je m’arrête quelques instants à Ossès, à la ferme ancestrale ARNABAR. Située entre Baigorri et Saint-Jean-Pied-de-Port, elle est réputée pour son travail traditionnel qui se transmet de génération en génération. J’y prend du foie gras gouteux et fin, un beau confit de canard et de l’axoa, évidemment. Je rajoute un pâté Txomin au porc Manex. Très piquant, je ne sais jamais lui résister.  


Enfin, je vais à Banca. Michel Goicoechea et sa famille tiennent la ferme aquacole de BANKA. Construite sur une intuition et alimentée par la source Arpéa depuis le XVIIème siècle, elle produit la meilleure truite de toute la région. C’est une truite à la chair fine, fruit de la passion d’une famille. Et de leurs proches, présents depuis toujours. Pour les amoureux de poisson, je m’approvisionne en truite fumée et rillettes de truite, que nous mangerons sur du bon pain frais. 


Mince, le pain ! Je l’ai oublié. 


Vite, je retourne à Baigorri, à la boulangerie de Ramuntxo IROSTORZA, boulangers depuis 3 générations, qui a obtenu le prix de la meilleure baguette du Pays Basque. Je prends quelques baguettes croustillantes et savoureuses. 


Et me voilà paré. 


J’arrive enfin à Irouléguy, presque à l’heure. 


Je monte le chemin de terre et vois apparaître devant moi, les vignes d’Irouléguy baignées de soleil. Cet endroit qui fait toujours battre mon cœur, un tout petit peu plus vite.  


Je les retrouve. Ils sont tous là. Ils m’attendent, assis sur le petit mur de la chapelle du XIIème siècle, surplombant la vallée. 


L’accueil est, comme toujours, chaleureux. Il est désormais temps de passer ce moment ensemble. Un moment de partage, convivial. Un moment parfait.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.